Title
L’éducation aux Etats-Unis – Tranche de vie, choix ou pas des écoles pour nos enfants
Par   
Julie San Diego c'est beau
février 17, 2020
Education, Etats-Unis, Tranche de vie
Description

Bonjour,
Je m’appelle Julie. Je suis la fondatrice de la compagnie San Diego, c’est beau ! qui aide les étrangers, dont les français, à s’installer à San Diego aux États-unis. Nous proposons aussi des tours historiques et personnalisés de la ville.

Je suis la maman de deux garçons de 12 et 14 ans et nous avons débuté notre aventure d’expatriés en 2010…

famille expatriée à San Diego

Je vais vous partager mon expérience personnelle, en tant que maman et des choix concernant l’éducation de mes enfants que nous avons pris ou qui se sont imposés. Ces choix sont les miens, en aucun cas un conseil que je donnerais ou que j’impose. J’ai fait ce que j’ai pu le moment donné avec les informations que j’avais.

Le Grand départ

Commençons par le jour, en 2009, où l’on a proposé à mon mari, que j’appellerai « Zom » de vivre aux Etats-Unis. Me suis dit « Chouette ». Je pense à New York City ou Los Angeles et il me propose : Austin au Texas. Wait ? What ? Nous voilà donc en février 2010 à poser nos valises dans cette ville. Impossible de mettre nos enfants dans l’école française qui était au Nord et le boulot de Zom au sud. Il n’y a qu’un autoroute « Loop 1 » qui était trop encombré à l’époque. Pas envie de les y mettre non plus, je pense, pour que les enfants puissent bien parler anglais et soient en immersion totale.

San diego c'est beau education

Notre choix se fit donc sur une école américaine privée, oui, oui, privée pour le grand qui avait 5 ans sinon il aurait dû redoubler son année de grande section de maternelle (que l’on appelle Kindergarten). En effet, contrairement à la France ou il suffit d’avoir l’âge requis avant le 31 décembre, selon les États en Amérique du Nord, la date limite est souvent fois le 01 septembre. Mon fils étant né le 05 octobre ; impensable de le faire redoubler sa grande section de maternelle !!! Donc pas d’autres solutions, nous avons payé une école privée au lieu de le mettre dans les écoles de quartier qui étaient réputées. Pour son petit frère qui venait d’avoir 2 ans, c’est une autre histoire puisque l’école américaine ne commence qu’en Kindergarten (5 ans) et que toutes les preschools (écoles avant 5 ans) sont payantes. J’en ai donc choisi une, moins onéreuse à côté de la maison pour pouvoir profiter de lui ; puisque, contrairement à son frère qui avait connu la crèche dès ses deux mois, faute de revenus, ici j’ai pu prendre un congé parental et vivre mon expatriation pleinement. Je ne voulais pas que les enfants perdent leurs français quand même donc nous étions en cours de création de cours le soir, après l’école, en français et/ou les week-ends mais j’ai dû abandonner ce petit groupe puisque nous sommes partis assez rapidement…

Kindergarten aux états-unis

Story short… Retour brutal en France, la boite de Zom ferme. Nous finissons tant bien que mal l’année scolaire et repartons avec pas perte mais fracas en France… Ecoles internationales trop chères sur la Côte d’Azur, nous nous sommes tournés vers une école publique la semaine. Voulant garder la langue anglaise, les enfants avaient une tutrice Anglaise les samedis matin en cours particuliers et le mercredi matin dans l’école internationale du quartier (que nous ne pouvions payer à l’année), pour qu’ils soient en « after school » ou matinée comme en centre aéré pendant que je travaillais. Cela leur permettait de parler en anglais avec leurs petits camarades pendant les jeux. Rebelote, une année scolaire après, départ à San Diego cette fois.

Mon ainé a donc fait sa grande section en immersion totale en anglais aux USA, son CP tout en français et là il était hors de question que je joue avec sa scolarité de nouveau. Je parle moins de son petit frère car en maternelle, c’est moins grave, je pense, ces chamboulements pour son cursus scolaire. Cette fois-ci je choisis une école bilingue internationale. L’international fut la cerise sur le gâteau que je n’ai pas forcément valorisée au début car je voulais absolument qu’au cas où si notre aventure aux Etats-Unis s’arrêtait de nouveau, mon fils suivrait le cursus français homologué par l’éducation nationale tout en apprenant l’anglais. Ce fut bien difficile au départ car nos bourses ne nous permettaient pas de payer. Et le gouvernement français réduisait de plus en plus leur attribution. Nous avons dû nous serrer les coudes. Heureusement, le directeur de l’école nous a permit de rester en nous attribuant une bourse, grâce aux donations d’autres parents et je lui en serai toujours reconnaissante. Depuis, nos revenus ont changé et nous pouvons payer cette école et c’est à notre tour d’aider les autres avec nos donations. Pour revenir au côté international, c’est merveilleux pour les enfants d’être entourés de camarade de classe de différentes nationalités car cela leur a vraiment appris à être citoyen du monde.

graduation ecole etats-unis

Donc pour faire plus général, plusieurs systèmes s’offrent à nous aux États-Unis : gratuite avec écoles publiques mais règles à respecter (comme classement des écoles de quartier ou âge à respecter) ou écoles privées, payantes voire très chères mais avec un cursus unique et une souplesse pour plus de choses (comme manquer l’école pour partir en vacances par exemple). Possibilité de maintenir l’anglais en France et le français aux USA si on y met son temps, envie et énergie.

Le sujet de l’éducation aux Etats-Unis est très vaste mais ceci n’est qu’une tranche de vie.

Photo de profil

Julie San Diego c'est beau

San Diego, c'est beau! vous apporte un accompagnement minutieux grâce à une équipe d'agents en place depuis des années sur San Diego. Leur expertise et savoir faire s'adaptent à VOS besoins.

Les autres articles

Daycare = CrèchePreschool = Petite et Moyenne section de MaternelleKindergarten = Grande section de ...
Valérie Maman Expat
février 17, 2020
Bonjour, Je m’appelle Julie. Je suis la fondatrice de la compagnie San Diego, c’est beau ! qui aide ...
Julie San Diego c'est beau
février 17, 2020
Quand on vit à l'étranger, et qu'en plus on est en couple avec une personne d'un autre pays, il y a ...
Ella Worldtravelable
janvier 27, 2020